Serpent à deux têtes - T-shirt coupe mode

Prix ​​habituel 40.00 $ CAD
/

Seuls les articles 0 en stock!

Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous sentir bien dans ce t-shirt à la mode, à la coupe féminine et filé à l'anneau d'Anvil. Il est doux, léger et résistera aux lavages répétés. En 100% coton peigné ring-spun, à l'exception du gris chiné (contient 10% polyester), du gris chiné foncé (65% polyester), du vert chiné (65% polyester) et du bleu chiné (65% polyester).

  • 100% coton peigné ring-spun
  • 30 singles weight poids
  • Silhouette semi-profilée classique avec couture latérale
  • Bandage de l'épaule à l'épaule
  • Collet cousu
  • Manches piquées à double aiguille et ourlet inférieur
  • Étiquette facile à retirer
  • Poids du tissu: 4.3 oz.
  • Produit vierge provenant du Honduras, d'Haïti ou du Nicaragua

Imprimé et expédié depuis les États-Unis, le Canada ou le Mexique

"Cette conception est dérivée de deux anciennes sources de conception Salish de la côte. Le serpent à deux têtes était d'un vieux peigne Salish. L'artiste a conçu le centre à partir d'un motif de cercle concentrique qui a été trouvé entre deux serpents sur un ancien stand de sépulture Salish de la côte. Il a incorporé un visage entre les serpents et a enroulé le dessin autour d'une lune. C'est un puissant symbole nocturne. "

Joe Wilson est né en 1967 dans le Cowichan Tribes Native Band et a grandi à Duncan, en Colombie-Britannique, au Canada. Son intérêt pour l'art a commencé à l'école primaire et quand il était en 12e année, il a fait ses propres éditions sérigraphiées. Joe a commencé à vendre ses sculptures à 17 ans dans un magasin local de Koksilah. Depuis 1984, son travail reflète sa recherche de sa propre identité culturelle dans l'art des Salish de la côte. Ses couleurs sont audacieuses et non conventionnelles, mais extrêmement attrayantes et riches. Son travail n'est pas seulement authentique par la tradition indigène, c'est aussi un lien de communication artistique entre les cultures. Le talent de Joe continue de lui apporter la reconnaissance qui est réservée aux artistes hors pair.